30

Jan
2017

Sanlucar de Barrameda

Ecrit par :patrick/ 379 0

Lorsqu’on décide de tracer la route d’Andalousie le long de l’océan Atlantique, la halte à Sanlucar de Barrameda est obligatoire. D’abord parce qu’on s’imagine mieux Cortes et Magellan partant pour leurs conquêtes respectives du Nouveau Monde et surtout parce que cette ville respire la tranquillité et le temps semble ne pas avoir de prise sur elle.

Autour des bodegas spécialisées dans la manzanilla, succulent vin blanc sec local, on s’installe sur la Plaza del Cabildo pour se restaurer chez Balbino et se lécher les doigts des tortillas de camarones….on prend le temps de déguster, de regarder, de sentir ce vent frais qui nous fait le plus grand bien. Puis on longue le fleuve Guadalquivir vers le bout du Bajo de Guia, célèbre avenue qui se termine au bord de l’eau. De là, on pense aux milliers de pèlerins de la Romeria del Rocio qui chaque mardi d’avant Pentecôte vont traverser le fleuve pour rejoindre le Parc de la Doñana.

C’est d’ici que sous bonne garde de la police et de l’armée espagnole, ils débuteront pour de vrai ces quelques  jours de pèlerinage dédiés à la vierge du Rocio. A y regarder de plus près, on voit bien la stèle qui fait hommage aux confréries de la route de Sanlucar…

L’été, des courses de chevaux animent cette plage où les eaux du Guadalquivir et de l’océan Atlantique se mélangent…donnant vie aux meilleures crevettes du monde.

A la tombée de la nuit, revenez ici pour diner…à la Casa Bigote, chez Poma ou chez Joselito Huerta, tous vous régaleront des mariscos les plus succulents. Alors le soleil déclinera sur l’océan, les pins du Parc de la Doñana disparaitront doucement pour laisser place au reflet de la lune sur les eaux du fleuve Guadalquivir…cette lune tellement chère aux flamencos

Leave your comment

Please enter comment.
Please enter your name.
Please enter your email address.
Please enter a valid email address.