La Colombie en quelques mots

Pourquoi vouloir partir en Colombie ?

L’expédition commandée par l’Espagnol Alonso de Ojeda, menée depuis la péninsule de la Guajira en 1499 est le premier contact entre les Européens et les habitants de ce pays inconnu. C’est 12 ans plus tard que les espagnols fondèrent la première colonie sur le continent américain avec Santa Maria la Antigua del Darien puis Santa Marta en 1525 et Cartagena de las Indias en 1533. S’en suivirent Popayan -1536- puis Bogota en 1538.

Les premières traces humaines remontent à 20 000 avant J.C et l’époque précolombienne est riche de ses avancées notamment dans la culture agricole et le travail de l’or.

On aime venir en Colombie pour ses diversités de territoire, ses richesses méconnues. Les Andes et sa Cordillère fascinent bon nombre de voyageurs. Les sommets enneigés et ses trois cordillères sont le lieu de challenges sportifs pour une spécificité de voyageurs aguerris.

Les grandes villes sont riches d’une histoire incroyable. De Medellin à Bogota, en passant par Cartagena de las Indias ou Santa Marta, on découvre à chaque fois de endroits exceptionnels.

Par exemple, lorsque Medellin pouvait se targuer d’être la ville la plus dangereuse du monde, le quartier de Comuna 13 était inaccessible. On pouvait comparer ce quartier à l’équivalent d’une favela brésilienne. Aujourd’hui, ce quartier est une des principales attractions touristiques de la ville. D’anciens délinquants repentis vivent toujours dans ce quartier et assurent eux-mêmes les visites pour les touristes, y compris des colombiens. Il est devenu un des hauts lieux de la culture du street-art et ces guides locaux sont fiers de pouvoir faire découvrir leur ville et exprimer comment Medellin s’est transformée en tous points.

Point important, on peut partir en Colombie en famille avec des enfants.

La côte Caraïbes est le lieu idéal pour de beaux moments en famille. Les eaux calmes et le temps se prêtent à un stop en famille. N’hésitez pas à découvrir également en famille la region du café. On y fera de belles découvertes. Si vous le souhaitez, vous pouvez couper les transferts en plusieurs étapes pour rendre le périple moins fatigant. Attention tout de même à l’altitude. Les enfants ont besoin d’un peu plus de temps pour s’acclimater. On vous rappelle que Bogota est à 2650m.

On se déplace facilement en Colombie. Les transports locaux sont bien développés. Les bus sont confortables et les liaisons régulières. Louer une voiture n‘est pas nécessaire. Un réseau de lignes aériennes internes permet d’éviter des temps de transports trop longs ou deviennent nécessaires pour rejoindre des régions reculées. Les tarifs sont tout à fait abordables.

L’artisanat est très bien développé en Colombie. Chaque peuple indigène réalise son artisanat avec des tissages différents : bijoux, hamac, sac…Ce sont des spécificités très appréciées des voyageurs.
Pensez également à ramener de Bogotá des bijoux en or ou des émeraudes de Cartagena. Les poteries indiennes ainsi que les tissus brodés colombiens sont aussi de très beaux souvenirs à rapporter de votre périple.

Avant de partir, on se demande toujours quoi mettre dans sa valise. La question vaut également pour la Colombie. On peut passer d’une altitude de plus de 2600m à un stop de plusieurs jours en bordure de ma Mer des Caraïbes. Alors comment s’organise-t ’on ?

Avant de choisir ce que vous allez mettre dans votre valise, il faudra savoir quelles sont les régions de Colombie que vous allez visiter. On l’a dit, vous trouverez sur le territoire colombien une multitude de climats.
Sur la côte caribéenne, les températures avoisinent une moyenne de 30° toute l’année. Dans l’eau, comptez 29° ! Mettez donc un maillot de bain, des affaires légères et des tongs.
Dans le centre du pays, le climat est plutôt doux, autour de 20°. Couvrez-vous donc davantage en emportant quelques vêtements longs.
Un coupe-vent imperméable vous sera également très utile. En montagne ajoutez-y une polaire qui vous protégera du froid. Il deviendra également un allié précieux contre la pluie. Une bonne paire de chaussures de marche est également indispensable pour découvrir les plus beaux paysages de Colombie.

En résumé, quels sont les points forts que vous ne devez pas rater !

Tout commencera par un bon café colombien. L’idéal étant de le boire dans la région du café ! Préférez le tinto au pintado ! Prenez ce café en écoutant les colombiens vous raconter l’histoire de leur pays. Comment tout a commencé, tout a basculé, tout s’est transformé pour découvrir aujourd’hui un des plus beaux pays du monde. Un peu de salsa pour rendre l’ambiance plus festive. Ne ratez pas les fêtes de villages, les ferias de Cali ou de Manizales, les traditions taurines qui perdurent à dans ces villes mais aussi à Bogota et Medellin. Vous pourrez aller voir les baleines à bosse dans l’océan Pacifique ou plonger dans la Mer des Caraïbes pour des snorkeling incroyables. SI vous voulez, vous pourrez juste vous prélasser sur les plages de sable blanc de Mucura ou Providencia. Une des particularités de le Colombie reste les paramos. Ce sont des biotopes qui n‘existent que dans les régions proches de l’Équateur, entre 3000 et 4000m d’altitudes. Ils ont des lieux propices au développement de certaines espèces. Nous sommes là entre les ultimes écosystèmes forestiers et les neiges éternelles.

Le plus célébre et surtout le plus exceptionnel en Colombie est le páramo d’Oceta. Le départ pour y accéder se fait à partir du village de Mongui dans la région de Boyaca. Une randonnée de 1000m de dénivelé positif qui vous amène de 3000 à 4000m en 8 heurs de marche. Il est conseillé de prendre un guide pour accéder à ces paysages exceptionnels faits de végétations inimaginables, féériques.

Quant à prolonger le côté enchanteur des paysages colombiens, ne ratez pas la Vallée de Cocora et ses fameux palmiers de cire à Quindio dans la région du café. Vous vous y rendrez en Jeep Willys et pourrez même visiter une ganaderia de toros de combat.

Alors la magie opérera totalement surtout au coucher de soleil.

La Colombie n’a pas fini de vous charmer.